Skip to Content

Home Page ONE ANTENNA in MULTI HOME PAGE 1 category

Circulation et migration des idées / N’Djam Livres 2013

NDJAM’LIVRES 2013

Migration et circulation des idées / Institut Français du Tchad

La cinquième édition de Ndjam’Livres s’inscrivait dans la lignée des réformes entreprises l’année passée autour de la thématique de la circulation et migration des idées. L’édition 2012 avait initié une décentralisation de la manifestation sur une dizaine de lieux associés. Cette année, nous avons confirmé cette délocalisation sur 14 sites dont les maisons de quartiers qui sont aujourd’hui inscrites dans un programme plus large de résidences d’artistes immergés dans l’espace public : Mutations urbaines. Enfin, l’édition 2013 s’est installée dans les jardins de l’institut avec une augmention des stands qui se proposaient d’explorer l’ensemble des secteurs professionnels autour du livre au Tchad avec l’invitation de 5 maisons d’éditions étrangères dont les éditions Actes Sud en France. La galerie d’exposition a accueilli un atelier multimédia avec dix postes de consultation des bibliothèques numériques et 20 connexions wifi dans la médiathèque et les jardins.

L’Atelier « Autour du monde numérique ».
Du mercredi 20 au samedi 30 novembre : Un atelier multi média dans la galerie d’exposition. 10 postes informatiques et 20 connexions wifi simultanées ont permis aux visiteurs de surfer gratuitement sur le net et d’avoir accès aux bibliothèques numériques et aux outils tel que Culturethèque pour la diffusion de la connaissance et le partage des savoirs mis à la disposition par l’Institut français de Paris à l’ensemble du réseau international. Avec l’atelier des médias de Ziad Maalouf de RFI, nous avions initié en 2012 une réflexion sur le thème de la migration des idées avec un objectif : rendre possible le projet de voyage virtuel dans le monde des idées et des livres lors de l’édition Ndjam’livres de l’année suivante. C’est chose faite, l’atelier – à l’issue de sa présentation dans la galerie d’exposition – a été ouvert de façon permanente aux usagers de la médiathèque à compter du mois de mars 2014, à l’occasion de la fête de la francophonie. Sur les 15 jours d’exposition, une équipe de guides internautes (en complicité avec l’Institut Universitaire Scientifique et Technique d’Abéché) a accompagné le public tchadien à surfer dans le ciber espace.
L’accès aux bibliothèques numériques est inclus dans l’abonnement audio-visuel de la médiathèque. Les connexions Wifi sont tarifées 500 frs la demi journée.

Le salon des métiers du livre
Du mercredi 27 au samedi 30 novembre : Un salon élargi d’une part aux éditeurs étrangers avec Actes Sud, les éditions Ifrikya du Cameroun, les éditions Donnya du Mali, la société de diffusion et de distribution littéraire panafricaine Afrilivres, les éditions des Classqiues ivoiriens de Côte d’Ivoire et, d’autre part, autour des métiers de l’édition : les imprimeurs, les papetiers, les graphistes et illustrateurs ; mais aussi autour de la littérature orale avec les conteurs et les musiques à texte ainsi que les livres pour les mal-voyants. Au total, 26 stands ont été installés dans les jardins de l’Institut. Le service d’accompagnement de lecture pour malvoyants sera ouvert en janvier 2014 à la médiathèque de l’institut et au centre pour jeunes aveugles de Kabalaye. Un jeune aveugle a été formé à cet effet en juin 2013 et l’institut français a procédé à l’achat du logiciel X1.
Les rencontres et débats professionnels se sont déroulés sur quatre jours du 27 au 30 novembre, en continu de 10h00 à 18h00 et se sont achevées le samedi 30 avec un Grand débat en clôture : Éditer en Afrique : Un parcours du combattant ? Une synthèse des rencontres du 27 au 30 qui se proposait de faire le point sur les enjeux et les moyens de l’édition en Afique avec les éditeurs internationaux et tchadiens précités.

Ndjam’livres en fête
Tout au long de N’Djam’livres, dans la journée sur le salon et les soirs, le public était convié à des rencontres contées, musicales, théâtrales. Deux spectacles de théâtre avec L’Étau de Vangdar d’après Harold Pinter le mercredi 20 à 19h30 pour la soirée inaugurale et Goï goï d’Abdoulaye Oumaté le vendredi 22 à 19h30. Suberbe pièce qui a révélé une nouvelle équipe de théâtre à N’Djaména et confirme la justesse du choix du FSD d’avoir sélectionné cette équipe dans le cadre d’un projet d’immersion des artistes dans l’espace public ; deux concerts de Mawndoé qui revenait d’une résidence de création en France avec une équipe de musiciens français ; Des ateliers d’écriture avec Didier Lalaye (Croquemort) et un atelier de micro édition avec le CCU de Farcha et Maxime Ganza, autre artiste sélectionné par le FSD dans le cadre de ces projets de résidences d’artistes immergés dans l’espace public.

Ndjam’livres hors les murs
Du mercredi 20 au samedi 30 novembre : Comme l’année précédente, Ndjam’livres s’est étendu partout en ville avec ses partenaires associés à la programmation : la Libriarie la Source, les éditions Sao, le festival Ripomuse, le centre Don Bosco, l’association culturelle des jeunes de Milézi à Farsha, le lycée Félix Éboué, le centre de lecture et d’animation culturelle (CLAC), le centre d’apprentissage de la langue française (CALF), la Maison Baba Moustapha, le centre Al Mouna, le Cefod, l’espace Thémacult, le centre catholique universitaire (CCU), la Maison des jeunes de Walia, la Bibliothèque nationale, le ministère de la culture, l’Institut universitaire supérieur et technique d’Abéché.
Patrick Giraudo