« Yadou » signifie la marche ou démarche en Fulfulde, langue des peuls, peuple nomade (principalement) du Sahel dont est originaire Yaya Sarria, artiste et auteur de ce solo de danse.
Jadis, les Peuls marchaient et traversaient les frontières sans limite, à la poursuite de leurs modes de vie, à la recherche et à la rencontre de leurs traditions, us et coutumes. De la même façon, « Yadou » est le moteur à l’origine de tout pas de danse. Le solo chorégraphique « Yadou » est cette recherche de la marche ou de la démarche originelle, à la fois individuelle et collective, influencée, guidée et pourtant construite par chaque être au cours de sa vie.
La pièce « Yadou » se veut être une locomotive qui transmet un message de fierté, un hommage à ce peuple dont la culture ne connait pas de frontière et laisse simplement derrière elle une trace de son passage, visible comme une trainée de poudre pour ceux qui la regardent d’une certaine manière, invisible pour ceux qui la voient d’une autre.
« Yadou », le nouveau solo de Yaya Sarria, a été créé en juillet 2014 dans le cadre d’un atelier du monde aux Studios Kabako à Kisangani en République Démocratique du Congo. Il a bénéficié lors de cette résidence de la complicité du chorégraphe congolais Faustin Linkyuala et du soutien de l’Institut Français / Afrique et Caraïbes en Création.