GRAND DÉBAT SPECTACLE :
MERCREDI 17 SEPTEMBRE A 17H : L’écriture et le théâtre au service de la thérapie
L’écriture et le théâtre au service de la thérapie, c’est le chemin qu’ont emprunté les personnes souffrant d’alcoolisme prises en charge par le CEDIRAA. Léonie YOUMBA Auteur-Comédienne architecte du spectacle d’introduction explique : « L’art-thérapie permet aux bénéficiaires du CEDIRAA, de se reconstruire, de rebâtir ce qui a été détruit et de recoudre ce qu’ils ont déchirés, mais aussi et surtout de reprendre confiance en eux, sans avoir peur du regard des autres. Le volet Art et Thérapie emmène les bénéficiaires à aller au bout de leurs efforts sans que cela ne soit un sentier long et pénible pour eux. L’écriture et le théâtre est une thérapie qui accompagnent les bénéficiaires du CEDIRAA ». Suite à la présentation d’une pièce de théâtre, le CEDIRAA expliquera la cohérence de la thérapie proposée auprès des personnes alcooliques. Des sociologues, anthropologues, psychologues, les permanents et bénéficiaires du CEDIRAA nous aideront à enrichir cet échange.

GRANDS DÉBATS :
SAMEDI 27 SEPTEMBRE à 15h au Centre Almouna : VIivre en capitale
Avec : Djimndou Jacques,Djimlem Augustin
Après la semaine de journées d’études Vivre en CAPITALE à l’IFT et les rencontres autour de TOMBER(z) les murs (mars 2014), le Centre Almouna s’était engagé auprès du public à poursuivvre ces débats autour des questions inhérentes aux mutations de la ville/ Capitale relevant des problèmes socio-économiques et sanitaires dans plusieurs quartiers : Amriguébé: quartier fourmi ou esprit de débrouillardise ; Wallia : les défis de l’assainissement et de l’urbanisme ; Farcha : l’exemple du cosmopolitisme urbain. Chaque quartier a sa spécificité historique, sociale et économique dont le principal défi est de faire tomber les murs entre les cultures afin de mieux s’apprivoiser, se connaître et se reconnaître.

RENDEZ-VOUS DU CINÉMA DOCUMENTAIRE :
Nouveau rendez-vous tout public, tous les 15 jours le mardi à 15h dans la salle de projections, proposé par l’AREPROT (Association des réalisateurs et producteurs tchadiens), cette activité a pour objectif d’échanger sur le cinéma documentaire, de découvrir les œuvres  et leurs réalisateurs.
Mardi 16 septembre à 15h : Face à face de Mame Woury Thoubou
Mardi 30 septembre à 15h : Oumy et moi d’Adams Sie
Mardi 14 octobre à 15h : Maheolo de Paes et Rajaonarivelo
Mardi 28 octobre à 15h : Eric Rohmer