GRANDS DÉBATS :

Mardi 11 novembre à 16h – Grande salle :

11 novembre 2014, la France et le Tchad dans les conflits

Avec le Docteur Mindémon KOLANDI – Doyen de la faculté des sciences humaines et sociales, Le colonel Michel de MESMAY – Attaché de défense, Marie-Pierre CETRE – Trésorière, Olivier PASQUIERS – Photographe, les anciens combattants.

A l’occasion du centenaire du début de la première guerre mondiale nos invités présenteront une histoire des différentes mobilisations des tchadiens dans les conflits pendant toute la période coloniale et le principe de la “dé-cristalisation”: revalorisation des pensions des anciens combattants. (voir exposition page 4)

Mercredi 19 novembre À 17h :

La contribution des écoles confessionnelles à l’éducation, la formation et le développement au Tchad

Avec M. Abbakar Ouba Mahamat, proviseur du lycée Ibnou Sina, M. Koullo Bendja Belya, Directeur national de l’enseignement catholique au Tchad, M. Boling Bangre Koumakaï, coordonnateur de l’enseignement privé évangélique au Tchad.

Le Tchad est un pays laïc où cohabitent diverses confessions religieuses, Islam, catholicisme, protestantisme sont les plus courantes, elles jouent un rôle déterminant dans la diversité des enseignements dispensés au Tchad. Les invités expliqueront quels sont les ressources complémentaires que ces établissements d’enseignement privés et confessionnels apportent.

Mercredi 26 novembre À 17H :

L’impact des nouvelles technologies sur le développement au Tchad.

Avec Ziad Maalouf et Pierre Chaffanjon de l’Atelier des médias/RFI; Sylvie Mady, expert en communication et marketting, rédactrice en chef du site “Tchad Info” ; Djimtebaye mahamat mamadou, PDG du groupe Saomedia ; les membres du collectif wenakslabs : Abdelsalam Safi, responsable de Jerryclan et salim Azim Assani Community Manager de Jerryclan .

L’opérationalité de la fibre optique est annoncée depuis quelques mois, voire des années mais, jusque là, l’accès à internet au Tchad est réservé aux entreprises. Les opérateurs de téléphonie mobile essaient de combler cette carence en propososant des services d’accès à internet pour les téléphones mobiles ou les ordinateurs. Mais, en raison du très faible pouvoir d’achat des Tchadiens, les effets de l’accès à internet restent beaucoup trop limités. Les Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) peuvent-elles vraiment devenir un levier pour le développement au Tchad ? Pour en mesurer l’impact, il faudrait pouvoir y accéder et s’en servir. Internet a fait du monde ce qu’il est convenu d’appeler un “village planétaire”. Quelles relations les citoyens tchadiens entretiennent-ils avec ces “villageois” ? Ateliers numériques (voir page 11)

RENDEZ-VOUS DU CINÉMA DOCUMENTAIRE :

Rendez-vous tout public, tous les 15 jours le mardi à 16h dans la salle de projections, proposé par l’AREPROT (Association des réalisateurs et producteurs tchadiens), cette activité a pour objectif d’échanger sur le cinéma documentaire, de découvrir les œuvres et leurs réalisateurs. L’un d’entre eux, Cyril Danina a été invité en octobre dernier au Festival Vision Documentaire pour représenter l’association.

Mardi 18 novembre à 16h :

Koukan Kourcia – Niger Réalisateur de Sani Magori 62 min

Avec Allamine Kader et Mahamat Saleh Adoum

Mardi 25 novembre à 16h :

D’une rive à l’autre – Congo Brazzaville de Delphe Kifouani 56 min

Avec Adoumbaye Achille et Florantin Dinguemro

Mardi 9 décembre à 16h :

La Blessure de l’Esclavage – Mauritanie d’ Ousmane Diagana 50 min

Avec Nanga Saga et Abdel aziz Mohamed Yyay

Mardi 16 décembre à 16h :

HAMOU BEYA, Les pêcheurs de Sable- MALI d’Andrey Samouté Diarra 72 min

Avec Moussa Tidjanie et Judith Koutou Ganda