Photographies de Yann Arthus-Bertrand, la Terre vue du ciel
Une exposition du tour du monde des solutions.
Dans le cadre de la préparation du grand forum Paris/climats de la Cop 21 en décembre 2015, l’Agence Française de Développement associée à l’Institut français présentent une programmation de rencontres autour de l’exposition de vingt et une photographies de Yann Arthus-Bertrand : 60 solutions face au changement climatique.  
Alors que la France s’apprête à accueillir, en décembre 2015, la 21è Conférence des Parties à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (COP21), l’AFD et la Fondation GoodPlanet mettent en lumière et en images des solutions innovantes et efficaces associant lutte contre le dérèglement climatique et développement économique à travers le monde.
L’exposition est composée de vingt et une photographies de Yann Arthus-Bertrand, issues de sa célèbre série La Terre vue du ciel, qui présentent des initiatives concrètes dans quatre secteurs : la ville, l’agriculture, la transition énergétique et l’adaptation au changement climatique.
Conformément à sa stratégie Climat, l’Agence Française de Développement finance – grâce à une large palette d’outils financiers – des solutions positives et réalistes en matière de lutte contre le dérèglement climatique. Elle dispose et mobilise des ressources en provenance de mandats européens et internationaux. Parmi les initiatives présentées dans cette exposition par des acteurs du Nord comme du Sud, quinze sont soutenues par l’AFD et illustrent des financements variés sur l’ensemble des pays où elle intervient.
Trois débats sont organisés afin de traiter la question du réchauffement climatique :
Le mercredi 27 mai, à l’IFT, aura lieu une conférence publique sur les enjeux de la prochaine conférence Paris Climat 2015 (voir page 8).
Le 6 juin 2015, au Tchad comme dans 99 autres pays, sera organisé à l’Université de N’Djamena un grand débat citoyen sur le climat et l’énergie. Dans chaque pays, 100 citoyens participeront ainsi à une journée d’information et de délibération leur permettant de se former une opinion éclairée sur plusieurs sujets-clefs des négociations de la prochaine conférence « Paris Climat 2015 ».
Le 17 juin 2015, une conférence-débat « Comment concilier climat et développement ? » sera organisée à l’IFT (conférence sur invitation), avec pour intervenants des responsables issus du monde politique, des ONG, de l’entreprise et de la recherche.

L’AGENCE FRANçAISE DE DÉVELOPPEMENT AU TCHAD
L’AFD intervient au Tchad depuis plus de 50 ans. Dans les années 90, les interventions étaient dominées par le développement rural, notamment le coton, les aides budgétaires et les infrastructures. Au cours de la décennie 2000, les difficultés du pays l’ont conduite à se centrer sur l’eau et l’assainissement, l’éducation et la santé, l’agriculture et la sécurité alimentaire, les infrastructures et le développement urbain. En 2012, les objectifs centraux de l’AFD au Tchad sont de contribuer à la prévention des conflits, de renforcer les capacités des acteurs et de soutenir la mise en place de politiques nationales ambitieuses.
Les transformations profondes que connaît le Tchad, accompagnées de flux de réfugiés de pays voisins, sont sources de tensions sur le plan social comme pour l’utilisation des ressources naturelles. Pour réduire les facteurs de fragilité, l’AFD met en place des programmes visant à la fois l’obtention de résultats rapides et la consolidation des institutions.
Les programmes d’hydrauliques pastorales financés depuis 15 ans facilitent les compromis entre éleveurs nomades et agriculteurs sédentaires ;
Un programme pilote de plan foncier dans la région de N’Djamena teste des pistes de résolution de la question foncière à l’échelle du pays ;
Un projet pilote du Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) aborde la question sensible du Lac Tchad.
L’AFD renforce les capacités du secteur public en accompagnant, dans la durée, ses partenaires clefs dans les administrations. Elle mobilise ses différents instruments pour appuyer ces acteurs qui apportent services et emploi à la population, et qui contribuent à l’amélioration de la gouvernance. Les collectivités publiques et les ONG françaises sont à cet égard des alliés précieux.