JE M’APPELLE N’DJAMENA – PHOTOGRAPHIES

Du 29 janvier au 28 février / GALERIE D’EXPOSITION

André Lejarre, Photographe, présente son travail un an après son séjour en résidence à N’Djaména dans le cadre du projet Mutations Urbaines.

«N’Djamena, ville vivante, mouvements, gestes, regards, la ville respire, souffle, tousse, la ville est liens, contacts, conflits, tensions et vie ensemble, dans sa poussière et ses ferveurs, ses agitations et ses silences. En 2013, j’y ai passé 15 jours à essayer de la photographier, et, avec mes photographies panoramiques, de parler de cette énergie continue, dans cette ville où ordre et désordres se mélangent et jouent ensemble.» André Lejarre.

André Lejarre est cofondateur de la galerie Le Bar Floréal en 1985 avec Alex Jordan et Noak Carrau. Il a réalisé des reportages photos en France, en Algérie, au Portugal, en Russie, et publié ses travaux dans la presse, dans des revues photographiques ou culturelles. Il dirige régulièrement des stages de formation photographique, monte des projets avec des jeunes de quartiers en difficulté au Blanc-Mesnil ou à Belleville. Au sein du bar Floréal, André Lejarre est, depuis 25 ans, en France et à l’étranger, l’auteur d’un grand nombre de projets, de publications et d’expositions individuelles ou collectives. Son livre le plus récent Africaine, réalisé avec l’écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop a paru fin 2010 aux éditions Créaphis.

PROLONGATION DE Doigts Magiques  – JUSQU’AU 18 JANVIER

Doigts magiques est une exposition de 40 photographies réalisées par Abdoulaye Barry, photographe tchadien, lauréat des rencontres photographiques de Bamako en 2009. Barry a observé dans le cadre du projet – Mutations Urbaines – les différents secteurs d’activités artisanales qui composent une géographie économique de la ville. Il a saisi les gestes et les lieux de production de ces milliers d’hommes et de femmes qui forment à eux tous, le conservatoire des savoir-faire tchadiens.