TOUS LES JOURS DU 3 AU 6 DÉCEMBRE

MERCREDI 03 DÉCEMBRE À 19H30

CAKTUS de Sylvain Julien (France) 1h10mm

«Prenez un cercle, caressez-le, il deviendra vicieux» Eugène Ionesco

C’est l’histoire d’une solitude multiple dans un univers de perfection géométrique qui tente de faire face à son supposé destin. Un petit bonhomme se débat avec des cerceaux dans un monde de cercles pour une quête de sens en forme de pièce de cirque.

Au début, il y a cet objet, magistralement sous-exploité par le monde du cirque en général et du jonglage en particulier, réduit le plus souvent au numéro de hula-hoop féminin en maillot de bain. Or il s’agit d’une pratique qui peut être aussi déclinée au masculin et qui n’a pas été explorée dans ses moindres recoins.

Un homme, des cercles, et toutes les folies que les combinaisons des deux font naître. Il navigue d’images inattendues en gestes improbables, la manipulation devient danse, la danse devient jeu avec toujours l’objet au milieu, agrémenté d’une bonne dose d’autodérision pour arrondir les angles.

JEUDI 04 DÉCEMBRE À 19H30

YADOU de Yaya Sarria (Tchad) 20 min

Ce solo cherche à interpeller les danseurs sur la question de l’échange et du croisement nécessaire à l’apprentissage et la formation d’une démarche, à la fois artistique et corporelle. Yaya Sarria a bénéficié d’une résidence à Kisagani dans les studios Kabako au Congo chez Faustin Linkuela dans le cadre des plateformes interbiennales de Danse l’Afrique danse.

AWINE de Hyacinthe Tobio (Tchad) 20 mn.

Un long voile traverse la scène et cache le corps et le visage des danseuses qui apparaissent et disparaissent au rythme de leur impression sur la toile. Un voile qui occulte, un voile qui révèle, un voile – toujours – qui dissimule la fragilité des corps et des visages comme des paroles hésitantes, timides ou timorées.