BÉRAL MBAIKOUBOU

Né en 1981 à N’Djamena, Béral perd la vue dès l’âge de trois ans des suites d’une varicelle mal soignée. À sept ans, il entre au centre de ressources pour jeunes aveugles de N’Djaména où il apprend à lire et à écrire le Braille. Dans ce même centre, ce dernier né d’une fratrie de quatre enfants trouve l’occasion d’apprendre à jouer de la guitare ; un instrument dont la passion lui avait été suscitée déjà très tôt par un oncle maternel, guitariste.

Béral reçoit en cadeau une première guitare sèche du père Jean Willet, prêtre jésuite, fondateur du centre de ressources pour jeunes aveugles. Il commence alors à écrire et à chanter ses premiers textes sur ses propres compositions musicales.

En juillet 2004, il s’envole, grâce à une bourse de la francophonie, pour Lille en France où il suivra des études de philosophie morale et politique. De retour au Tchad en juin 2009, il dispense des cours de philosophie dans plusieurs lycées privés de N’Djaména jusqu’en 2011 où il sera élu député à l’Assemblée Nationale sous les couleurs d’un jeune parti fédéraliste. Artiste chansonnier et essayiste, Béral est auteur de deux livres parus en 2009 et 2014 ; il a également sorti deux albums dont le PR, Le Fisc et les sans esprits, en 2010 ; Le jardin des dingues en décembre 2013. À la croisée des chemins entre politique, chanson et littérature, Béral considère ces trois domaines comme les trois leviers d’un combat pour la Liberté et la Dignité Humaine. Son prochain essai est en cours d’édition.