Mai Beri

L’enfant d’Harlem

Né en 1980 à N’Djamena, Maï Beri a grandi dans le quartier d’Ardepdjoumal, que les tchadiens ont rebaptisé Harlem City. L’enfant d’Harlem, rêvait depuis toujours de devenir musicien. 

A 15 ans, il intègre N’Djamena Stars comme chanteur-compositeur et batteur jusqu’en 1997, où il quitte le groupe pour intégrer l’orchestre Sabi Folk. Réputé pour sa maîtrise de la rumba authentique, Maï Beri, grâce à sa voix a fait les beaux jours de Gombo Salsa de 1998-1999 avant de s’envoler pour la côte d’Ivoire où il participe au MASA (Marché des Arts et du Spectacle Africain). Maï Beri a été invité par le label Allemand Eleda publicité pour un single en 2005 avec le groupe Lamezcla.

Welcome to Africa, sorti le 7 Mars 2013, est son deuxième album. Il y dénonce les violences physiques et psychologiques faites aux femmes qu’on recouvre d’un voile pudique complice d’un silence criminel.