La rencontre entre le rappeur tchadien Pif Pikini et le singjay français Kyam a eu lieu fin 2012. Originaires de milieux éloignés, ils constatent pourtant que leurs réalités ne sont pas si différentes. Cette rencontre leur parle du monde entier, et leur entente naturelle leur rappelle que l’unité entre les peuples est essentielle pour lutter contre les inégalités, les injustices, les incompréhensions. En 2014, ils écrivent et enregistrent ensemble l’album « Homme du monde » qui met en lumière cette amitié naturelle entre les peuples, cohésion fondatrice d’un monde qui en éprouve le réel besoin. Leurs chansons parlent du système économique mondial, des batailles qu’il faut mener pour atteindre l’égalité entre les hommes et les femmes, et chantent la liberté des peuples. Ils s’adressent pour cela à tous les peuples, qui tremblent, rient et chantent tous.

Cet album, qui se veut universel, mélange les sonorités hip hop, dance hall, reggae, rythmes traditionnels africains et influences occidentales. Joyeux et savoureux mélange.
Ils tournent plusieurs clips, à N’Djaména, entourés de leurs amis artistes, de toutes ces voix qui s’ajoutent à la leur pour dire qu’il faut être ensemble, marcher ensemble, se comprendre avant tout.