Djamah-Afrik – Cult’Arts – Collectif des Photographes

Les compagnies Djamah-Afrik, Cult’Arts et le Collectif des Photographes sous la direction d’Abdoulaye Barry poursuivent leurs travaux d’immersions dans les quartiers Moursal, Paris-Congo et Sabangali avec les populations. Mutations Urbaines est un projet de dialogue interculturel entre les communautés N’Djaménoises grâce au concours des équipes artistiques invités à travailler avec les populations. Dialogue autour de la photographie, du théâtre Forum et du théâtre d’intervention sociale comme mode d’expression principale et surtout des restitutions des vies des habitants dans le cadre de l’expansion urbaine de N’Djamena. Dresser le portrait d’une ville en mouvement ; c’est notamment ce projet qui est présenté en octobre à Paris à la Cité de l’architecture dans le cadre d’un colloque.

La démarche de Djamah-Afrik s’inscrit dans une vision qui prend naissance dans les origines du théâtre. En effet, le théâtre est d’abord l’expression d’une communauté en situation de représentation. Il prend naissance dans des manifestations à caractère rituel, sociétal, ludique et profane. Parler de dialogue inter quartier, c’est mettre face à face le concept de la photographie, du théâtre et celui de la société.

Bonaventure Madjitoubangr, Directeur artistique et régisseur général dans le cadre du projet Mutations Urbaines entrera en résidence de création avec les jeunes qui aboutira à des restitutions publiques. Le centre Al-Mouna assurera les débats entre les élus, chefs des carrés et les populations sous la direction d’Augustin Djimlem.

Avec le soutien de l’Institut Français du Tchad, les équipes artistiques en charge du projet Mutations Urbaines, avaient pris part au Sud2013 Salon Urbain de Douala en 2013 ; pour participer aux réflexions sur la citoyenneté urbaine, sur l’appropriation conviviale et responsable de l’espace public par les habitants. Mais aussi et surtout de s’interroger dans un contexte plus large du rôle de l’art dans la médiation entre différents strates de la société pour l’humanisation et l’identité des mégapoles ; notamment une identité collective assumée par l’ensemble des acteurs sociaux.

 Mercredi 24 septembre à 16h quartier Paris Congo

Mercredi 1er octobre à 16h quartier Paris Congo

Samedi 25 octobre quartier à 16h Sabangali

Mercredi 29 octobre à 16h quartier Sabangali